Comment estimer la valeur de mon cabinet d’expertise-comptable ?

Combien vaut un cabinet d’expertise-comptable aujourd’hui ? Quelles sont les méthodes de valorisation, et les facteurs qui font la différence ? Les cabinets d’expertise-comptable sont-ils sous-évalués ?

Combien vaut mon cabinet ? La question est aussi récurrente pour les experts-comptables que pour tout chef d’entreprise. Pas pour mesurer le passé, mais pour anticiper le futur : si l’on prépare sa retraite, pour savoir sur combien on peut compter ; et si l’on envisage un rapprochement, pour évaluer sa monnaie d’échange, et son poids dans le nouvel ensemble.

Les méthodes d’évaluation des cabinets d’expertise-comptable

Le plus souvent, la valorisation des cabinets de plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires sera basée sur ses trois derniers exercices, tandis que, pour les plus petits, on s’arrêtera généralement au portefeuille à date.

Le prix de vente du cabinet sur la base de son chiffre d’affaires

Ce mode d’évaluation a longtemps primé sur tous les autres. Il se base avant tout sur le total des lettres de mission, autrement dit sur le chiffre d’affaires récurrent, auquel s’applique un coefficient à négocier. Les missions ponctuelles ou exceptionnelles ne sont pas prises en compte, pour des raisons logiques de non récurrence.

Les coefficients de valorisation des cabinets d’expertise-comptables :

Quels sont les coefficients sur chiffre d’affaires généralement constatés lors de la valorisation d’un cabinet comptable ? L’étude annuelle d’Interfimo constitue un bon indicateur :

 

Prix de cession en % du CA

200986,9 %
201187 %
201393 %
201588 %
201890 %
202088 %

Source : Interfimo, 2021

Les cabinets d’expertise-comptable sont-ils sous-évalués ?

« Ces chiffres nous apparaissent un peu sous-évalués, ce qui est logique puisqu’ils incluent le refinancement de transactions internes et l’installation des nouveaux diplômés. L’écart s’est resserré ces derniers temps entre cette étude et nos observations – les jeunes diplômés étant nettement plus rares qu’auparavant à manifester la volonté de racheter une clientèle, constate Viou & Gouron. Mais les écarts se resserrent : les 88% annoncés par Interfimo ne sont pas si loin de ce que nous constatons, à savoir entre 90% et 100% du CA HT ».

Le prix de vente du cabinet sur la base de son cash-flow

Ce mode d’évaluation s’appuie sur la rentabilité (l’EBE) du cabinet, retraitée du coût de son dirigeant, de certaines charges précédant la vente, et d’autres à venir après la vente. S’y applique un multiple, et l’actif net vient s’ajouter au calcul.

Le multiple est aujourd’hui estimé à 3,8 par Interfimo, et à environ 5 par Viou & Gouron, toujours pour les raisons citées plus haut. Interrogé dans un récent webinar organisé par Cegid, son Directeur général déclarait :

« Les rentabilités se tassent dans un contexte de guerre des prix et d’interrogations sur la valeur réelle du service de l’expert-comptable. Conséquence : on ne constate ni surenchère, ni bulle au niveau des transactions ».

Vendre son cabinet d’expertise-comptable en 2023 

 Bien sûr, il peut y avoir des exceptions. Mais aujourd’hui, vendre un cabinet au-delà de 100% de son CA, c’est quasi mission impossible, déclare le spécialiste de la cession et du rapprochement d’experts-comptables. Un chiffre qui semble bien modeste comparé à d’autres métiers. 

En comparaison, dans un métier comme celui des administrateurs de bien, l’évaluation se mesure plutôt entre 250 et 300% du chiffre d’affaires hors taxes de l’activité gestion locative. Pour une technicité certes réelle, mais nettement moins sophistiquée que dans un cabinet comptable. Et l’écart de rentabilité moyenne n’est pas aussi important. Alors pourquoi un tel décalage ?

Peut-être parce que le marché de l’immobilier est déjà très concentré autour de 3 grands acteurs, ce qui génère davantage de concurrence entre repreneurs. Le marché de l’expertise-comptable est encore loin de cette situation : les 9 grands réseaux ou groupes leaders et leurs filiales (BDO, Exco, EY, Fiducial, Grant Thornton, In Extenso, KPMG, Mazars, PwC) totalisent 35 % des parts de marché de l’expertise comptable en France (et 20 % des effectifs du secteur). Le marché parle !

Et au-delà du prix de vente, qu’est-ce qui fait la différence pour les acheteurs des cabinets comptables ?

Reprendre un cabinet, c’est acheter la promesse d’un revenu durable, une clientèle fidélisée, et les ressources humaines pour s’en occuper. Selon les époques, les acheteurs accordent plus ou moins d’importance à ces dimensions.

  • Les ressources humaines. Aujourd’hui, le nombre de collaborateurs ou la règle des 100 K€ de chiffre d’affaires par headcount n’entraîne pas de discussion : tout le monde sait que la main d’œuvre comptable qualifiée est aussi rare que précieuse, et qu’il vaut mieux en avoir trop que pas assez !
  • Le management. L’acquéreur se posera toujours la question : sur qui va-t-il s’appuyer pour faire de cette reprise un succès ? L’existence d’un bras droit, d’un ou plusieurs managers, capables de faire tourner opérationnellement le cabinet constitue donc un élément important.
  • Les spécialités. Fonctionnelles : la logique de multi-spécialisation des grands et moyens cabinets les invite à rechercher des compétences spécifiques pour consolider leur offre. Mais aussi sectorielles : un cabinet bien implanté dans le retail, en pharmacies ou en CSE peut constituer un levier de développement pour l’acheteur.
  • La technologie. Ou plutôt, le niveau de maturité du cabinet et de ses équipes face à l’automatisation de la tenue comptable. Cette étape est considérée comme cruciale pour l’avenir de la profession, et entre 2 cabinets similaires, on préfèrera celui qui est déjà en voie de transformation.
  • L’organisation. Quand un petit cabinet vend un portefeuille, un plus grand vend davantage une organisation auto-apprenante, capable de développer les savoir-faire des collaborateurs à travers une formation adéquate et un référentiel de pratiques, de méthodologies et de normes de sécurité.
  • La relation humaine. Quand il intègre un groupe, le succès à venir du cédant est clairement lié à sa bonne relation avec ses associés.

En la matière, il ne faudra pas confondre un spécialiste du rapprochement entre cabinets d’expertise-comptable comme Viou & Gouron avec… une marieuse ! Mais comptez sur lui pour apporter des éléments tangibles, tant sur la valorisation de votre cabinet que sur l’intérêt relatif des différents acquéreurs, afin de choisir en connaissance de cause.

Image par Louis de Pixabay

Abonnez-vous à notre newsletter

Viou et Gouron - Cabinet conseil en cession d'entreprises

Vous vendez ?

Nous vous aidons à mener à bien votre transaction en toute confidentialité

CONTACTEZ-NOUS

Est-il facile de redevenir simple associé une fois qu’on a vendu son cabinet ?

De plus en plus d’experts-comptables indépendants font le choix de rejoindre une structure plus grande. Trouver sa place dans le nouvel ensemble né du rapprochement, ne plus décider de tout, et endosser son rôle d’associé, peut s’avérer plus ou moins facile. Conseils...

Comment choisir son repreneur quand on vend son cabinet ?

Parmi les experts-comptables, il y a aujourd’hui plus d’acquéreurs que de cédants. Ces derniers peuvent donc choisir. A qui vendre leur cabinet ? Quels sont les critères à prendre en compte ? En fonction de quels objectifs ? Sur qui s’appuyer pour avancer ? « La...

Vendre son cabinet : enjeux professionnels et personnels

Que l’on veuille se retirer, s’associer, ou changer de métier, tous les enjeux d’une décision de gestion souvent unique en son genre : vendre son cabinet d’expertise-comptable.   « La profession comptable n’est pas faite de serial entrepreneurs. La plupart du temps,...

Experts-comptables, est-ce le moment d’envisager un rapprochement ?

Quel patron d’un cabinet indépendant ne s’est jamais demandé s’il ne devrait pas rejoindre un confrère plutôt que continuer sa route seul ? Pourquoi cela peut être une bonne idée de chercher un rapprochement ? A quelles occasions cette question se pose-t-elle le plus...

Vente d’une clientèle d’Expertise-Comptable – Meurthe-et-Moselle

Photo by StellrWeb on UnsplashModalités Cession de la clientèle Calendrier : 4e trimestre 2022 Accompagnement en fonction des besoins du repreneur Raison de la mise en vente Départ à la retraite Logiciels : ACD TOURS (compta - payes) 150 m² Loyer : 1 071 € / mois Bail...

Donner de la valeur à son cabinet d’Expertise-Comptable

Quelle est la valeur de son actif professionnel quand on est expert-comptable ? Comment peut-on l'améliorer ? Qu’est-ce qui donne vraiment de la valeur à un cabinet en situation de vente ? Donner de la valeur à son cabinet d’Expertise-Comptable Laurent Charrier,...

À lire dans le magazine “Ouverture” : la vision d’un cabinet spécialisé dans le rapprochement de cabinets

La tendance forte depuis 5 ans : les confrères n'attendent plus l'âge de la retraite pour transmettre leur cabinet dans les meilleures conditions. Retrouvez l'article complet page 59 du magazine en ligne (et sur papier, que vous allez recevoir, ou avez reçu)

Viou & Gouron : meilleur intermédiaire de la transmission de cabinets d’expertise-comptable

Le 20 juin 2019 a eu lieu au Grand Hôtel Intercontinental Opéra à Paris la remise des prix de la cinquième édition du Palmarès du Monde du Chiffre. A l'issue d'une consultation au cours de laquelle 40 000 professionnels du...

Transmettre une clientèle d’expertise-comptable en milieu rural

Les grandes agglomérations sont très recherchées par les jeunes confrères voulant s’installer ou par les cabinets cherchant à se développer. Mais une cession de clientèle, située dans des petites villes ou des départements a priori peu prisés, est tout autant...

Je suis actionnaire majoritaire, mais suis-je réellement décideur pour la vente de mon cabinet ?

Cela peut paraître surprenant, mais quelles que soient les parts d’un associé minoritaire, si celui-ci reste et que seul le majoritaire vend, une grande part de la décision finale lui revient ! Nous avons accompagné l’année dernière des confrères dans cette situation...